Visio consultation

L'hypnose chez l'enfant et l'adolescent

À partir de 6 ans l’enfant commence à percevoir qu’il y a quelque chose de particulier dans l’état hypnotique. Il commence à être réceptif aux techniques recourant à l’imagination et à la visualisation. Les séances sont en générales amusantes et agréables pour lui.

L’enfant se retrouve en état d’hypnose très souvent (environ toutes les 20 min), et oui ils sont régulièrement en train de s’imaginer au volant d’une voiture ou conducteur de train… Il est très réceptif à l’hypnose et en quelques séances il trouve ce qui lui permet de cesser ce dysfonctionnement comportemental ou émotionnel. Il faut toutefois que l’enfant ait une réelle envie d’aller mieux.

Pour la plupart des difficultés vécues par l’enfant ou l’adolescent, comme pour l’adulte, le travail en hypnothérapie apporte bien souvent une bonne amélioration et relativement rapide.

Les parents amènent, la plupart du temps, leurs enfants en consultation d’hypnothérapie après des consultations chez un psychologue ou un pédopsychiatre qui n’ont pas conduit à des progrès significatifs dans des délais raisonnables.

Mais de plus en plus les parents me consultent avec leurs enfants en première intention soit sur la recommandation d’un proche, également de certains médecins qui connaissent mon travail ou encore parce qu’ils connaissent l’hypnose pour y avoir eu recours pour eux-mêmes ou en avoir entendu parler.

Je reçois lors du premier entretien l’enfant avec un parent. Ce premier échange dure environ 15/20 min, ce qui permet d’appréhender à la fois la nature de la relation entre parent et enfant et la vision que chacun porte sur les difficultés de l’enfant. Je poursuis ensuite ce premier entretien 30 minutes seul avec l’enfant. Celui-ci me dira à l’issue de ce premier entretien s’il est d’accord pour revenir.

Lors des séances, il sera demandé à l’enfant de dessiner, de faire de la pate à modeler , de compléter une histoire avec des figurines ou de créer un conte à l’aide des cartes créatives.

J’inventerai également une fiction métaphorique liée à la problématique repérée, aidé par les symboles qui auront émergés.

Ce conte, lui est raconté pendant qu’il est en état amplifié de conscience afin que l’inconscient puisse capter les résolutions de conflit suggérées par l’histoire.

Dans quel cas peut-on me consulter :

  • Difficultés scolaires : trouble de l’apprentissage, difficultés à se concentrer
  • Troubles du comportement (hyperactivité, agressivité, retrait, colère)
  • Deuils difficiles, séparation des parents
  • Manque de confiance
  • Anxiété
  • Phobies
  • Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)
  • Troubles du sommeil
  • Douleurs chroniques
  • Eurésie (l’enfant fait pipi au lit ou dans ses vêtements)
  • Encoprésie (l’enfant ne va pas à la selle)
  • L’enfant se ronge les ongles, mange ses peaux des doigts, suce son pouce